En cours de chargement...

Comment, quoi et pourquoi.

mercredi,

Gateway Basel Nord – un terminal de transbordement trimodal se construit

Bâle est la plaque tournante du trafic de marchandises de la Suisse. Un nouveau centre de transbordement trimodal se construit au point de rencontre du rail, du Rhin et de la route pour un trafic de marchandises d’import/export efficace. Le projet est réalisé par Gateway Basel Nord AG et les Ports rhénans suisses.

C’est en ces termes que le site de Gateway Basel Nord met le projet en avant.

Cette transformation concerne plus concrètement le transport ferroviaire et autoroutier international, la voie navigable du Rhin et l’EuroAirport.

Bâle est le seul endroit de Suisse où les différents moyens de transport de marchandises sont réunis dans un espace aussi étroit. Le nord de la ville offre ainsi les meilleures conditions pour réunir les modes de transport par rail, sur le Rhin et par route, dans une position centrale à l’entrée des NLFA.

Ce projet est très important pour nous. Nous avons plusieurs sites dans cette région.  


(Image ©hupac)

Que pensons-nous de ce projet?

Nous soutenons ce projet, car il y a de bonnes raisons de le mener à bien.

La raison principale est qu’aucun transfert de la route au rail supplémentaire ne serait possible dans cette région importante sans ce terminal. Ce terminal est primordial pour transférer des marchandises de la route au rail et ainsi désencombrer le réseau routier national. Nous le soutenons également en raison du regroupement de plus en plus efficace des marchandises d’import-export.



Comment les coûts sont-ils répartis?

Les frais liés au projet de terminal bimodal (rail/route) s’élèvent à 130 millions de francs. La confédération participe au financement du projet de terminal bimodal avec un montant de 83 millions de francs. Les coûts pour la deuxième étape de construction, le bassin portuaire 3, sont portés par les Ports rhénans suisses et le canton de Bâle-Ville. La confédération participe au financement avec un montant de 40 millions de francs. Le coût total s’élève à 155 millions de francs.

Le début des travaux est prévu pour l'automne 2019.

La mise en service de l'utilisation route-rail devrait provisionnellement avoir lieu dès fin 2020.